Le mouvement Unlock interpelle le Gouverneur de la Banque de France

Le manque d’efficacité énergétique des logements constitue un risque pour les banques et la conduite de la politique monétaire

Réduire notre consommation énergétique n’est plus seulement un impératif climatique, c’est devenu une nécessité économique. Parce qu’elle affecte la solvabilité des ménages habitant des logements mal isolés, la hausse des prix de l’énergie menace la stabilité financière.

C’est pourquoi nous adressons une lettre ouverte à M. Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, afin de l’alerter sur ce risque, et lui demander quelles réponses la Banque de France et la BCE envisagent de mettre en œuvre pour favoriser le financement des rénovations énergétiques et prémunir contre ce risque. La lettre est co-signée par six associations françaises et européennes : Agir pour le climat, l’Institut Rousseau, la Fondation Abbé Pierre, négaWatt, le Shift Project et Positive Money Europe. Ces associations travaillent ensemble dans le cadre de la campagne Unlock nouvellement lancée.

Par cette lettre, nous espérons engager un dialogue constructif avec les équipes de la Banque de France sur ces sujets. Nous engageons en parallèle d’autres démarches avec les parties prenantes de ces questions, y compris les acteurs bancaires et autres organismes publics concernés, en vue d’aider l’ensemble des décideurs publics à mettre en place une réponse coordonnée, cohérente et ambitieuse à la crise énergétique.

Par ailleurs, le Gouverneur de la Banque de France sera auditionné mardi 27 Septembre par la commission des Finances de l’Assemblée nationale. Les députés concernés par cette réunion ont été informés de cette initiative.

Pour consulter l’intégralité de la lettre, cliquer ci-dessous.

Category: Blog